Best Lawyers for Structured Finance Law in France

Search Best Lawyers Now

*This search returned more than the maximum results. Please refine your search using the links above.
Lawyer
  • Location:
    Paris, France
  • Practice Areas:
    Banking and Finance Law Structured Finance Law Insolvency and Reorganization Law
Lawyer
  • Location:
    Paris, France
  • Practice Areas:
    Structured Finance Law Banking and Finance Law Project Finance and Development Practice
Lawyer
  • Location:
    Paris, France
  • Practice Areas:
    Structured Finance Law
Lawyer
  • Location:
    Paris, France
  • Practice Areas:
    Structured Finance Law
Lawyer
Xavier de Kergommeaux was awarded 2019 "Lawyer of the Year" in Elasticsearch.PracticeArea

Xavier de Kergommeaux

Gide Loyrette Nouel AARPI
  • Location:
    Paris, France
  • Practice Areas:
    Banking and Finance Law Capital Markets Law Structured Finance Law Derivatives

  • Location:
  • Practice Areas:

Practice Area Definition

Structured Finance Law Definition

Structured finance usually involves issuing debt or equity instruments in connection with a more complex transaction than a usual straightforward financing. It often involves an agreed transfer of risks between different parties to a transaction. 

A typical example of a structured financing is a securitisation where the originator of receivables is keen to take these off his balance sheet and investors invest in a securitisation structure with exclusive recourse in the event of default or change in circumstances against securitised/charged assets held by the securitisation vehicle. Thus, the security package is an important feature in a structured finance transaction.
Also, structured finance often involves "credit enhancement" (i.e. collateral or any other type of security interest and subordination between creditors), as well as sheltering the transaction from the bankruptcy of the issuer, so that the product subscribed by the investors offers them more comfort than the sole credit rating of the underlying issuer. 

Swaps are often involved in structured issues to ensure that one party receives one type of asset or income stream from the other party, which the first party needs for his business, in return for offering to the other party a different asset or income stream which that other party needs in return. The swap will be closely linked to the outcome of the structured issue so that if the latter is unwound for whatever reason, the swap would be also.

Debt finance, such as leverage finance, may also involve structured finance (for instance through a combination of bank debt and the issue of notes or high yield bonds). The "tranching" (i.e. the division of a single loan into different tranches bearing a different level of risk and a different remuneration) may also enhance the chances of a successful placement of a large single loan to a company. 

Structured securities programmes (a type of medium term note or MTN programme) can involve a range of underlying complex derivatives and underlying funds using notes, warrants and certificates. Repackaging platforms, again involving investors subscribing notes or other securities, can cover a variety of underlying instruments including those relating to loans, equity and funds. Other examples of structured finance products include weather risk derivatives, catastrophe bond securitisations and reinsurance contracts with financial risk hedges.

The regulatory regime surrounding structured finance products can be complex, usually has a tax dimension to the structuring, and regulators tend to restrict retail (i.e. less informed investors) from investing in such products. 
________________________________________________________________________________________________________________________________

Le financement structuré consiste généralement en l'émission de titres de créance ou d'instruments de capitaux en relation avec une transaction plus complexe qu'un financement classique. Il implique fréquemment un accord de transfert de risques entre les différentes parties à la transaction.

La titrisation constitue un exemple typique de financement structuré, dans lequel l'originateur souhaite sortir des créances de son bilan et des investisseurs acquerront indirectement ces créances à travers un véhicule dédié et disposeront d'un recours, en cas de défaut ou de changement de circonstances exclusivement sur les actifs détenus par le véhicule de titrisation. Par conséquent, la qualité des sûretés mises en place  joue un rôle déterminant dans une transaction de financement structuré. 

Par ailleurs, le financement structuré implique souvent un "rehaussement de crédit" (à travers l'octroi d'une garantie ou de toute autre sûreté ou la mise en place d'une subordination entre créanciers) et la volonté de protéger les investisseurs contre un risque de procédure collective affectant l'émetteur, afin que le produit souscrit par ces derniers leur offre un degré de sécurité supérieur à la seule note de crédit attribuée à l'émetteur sous-jacent. 

Les swaps (contrats d'échanges) sont souvent utilisés dans le cadre des émissions structurées afin d'assurer qu'une première partie reçoive d'une seconde partie, l'actif ou les flux financiers dont elle a besoin pour son activité, à charge pour elle d'offrir en contrepartie à l'autre partie l'actif ou les flux financiers dont cette dernière a elle-même besoin. Le swap sera étroitement lié à l'émission structurée, de sorte que si cette dernière est dénouée pour quelque raison que ce soit, le swap le sera également.

Le financement bancaire, tel que le financement à effet de levier, peut également inclure une structuration financière (par exemple la combinaison d'une dette bancaire et l'émission d'obligations à haut rendement). Le "tranching" (c'est-à-dire la division d'un prêt simple en différentes tranches correspondant à des niveaux de risque et de rémunération différents) peut également augmenter les chances de succès du placement d'un crédit d'un montant important accordé à un emprunteur. 

Les programmes d'émission de titres structurés (tels que les programmes MTN) peuvent impliquer une gamme de produits sous-jacents dérivés complexes et de fonds sous-jacents utilisant des obligations, des warrants ou certificats. Les plateformes de structuration, impliquant à nouveau la souscription d'obligations ou d'autres titres, peuvent recouvrir une variété d'instruments sous-jacents (prêts, actions et fonds). Les dérivés climatiques, titrisations d'obligations catastrophe et contrats de réassurance avec couverture de risques sont d'autres exemples de financements structurés.

Le cadre réglementaire des financements structurés est complexe et la structuration est souvent soumise à des considérations fiscales importantes. Par ailleurs, les régulateurs ont tendance à restreindre le marché du financement structuré en raison des risques potentiels, notamment à l'égard des investisseurs les moins avertis.

Hogan Lovells (Paris) LLP

Hogan Lovells (Paris) LLP logo

Structured finance usually involves issuing debt or equity instruments in connection with a more complex transaction than a usual straightforward financing. It often involves an agreed transfer of risks between different parties to a transaction. 

A typical example of a structured financing is a securitisation where the originator of receivables is keen to take these off his balance sheet and investors invest in a securitisation structure with exclusive recourse in the event of default or change in circumstances against securitised/charged assets held by the securitisation vehicle. Thus, the security package is an important feature in a structured finance transaction.
Also, structured finance often involves "credit enhancement" (i.e. collateral or any other type of security interest and subordination between creditors), as well as sheltering the transaction from the bankruptcy of the issuer, so that the product subscribed by the investors offers them more comfort than the sole credit rating of the underlying issuer. 

Swaps are often involved in structured issues to ensure that one party receives one type of asset or income stream from the other party, which the first party needs for his business, in return for offering to the other party a different asset or income stream which that other party needs in return. The swap will be closely linked to the outcome of the structured issue so that if the latter is unwound for whatever reason, the swap would be also.

Debt finance, such as leverage finance, may also involve structured finance (for instance through a combination of bank debt and the issue of notes or high yield bonds). The "tranching" (i.e. the division of a single loan into different tranches bearing a different level of risk and a different remuneration) may also enhance the chances of a successful placement of a large single loan to a company. 

Structured securities programmes (a type of medium term note or MTN programme) can involve a range of underlying complex derivatives and underlying funds using notes, warrants and certificates. Repackaging platforms, again involving investors subscribing notes or other securities, can cover a variety of underlying instruments including those relating to loans, equity and funds. Other examples of structured finance products include weather risk derivatives, catastrophe bond securitisations and reinsurance contracts with financial risk hedges.

The regulatory regime surrounding structured finance products can be complex, usually has a tax dimension to the structuring, and regulators tend to restrict retail (i.e. less informed investors) from investing in such products. 
________________________________________________________________________________________________________________________________

Le financement structuré consiste généralement en l'émission de titres de créance ou d'instruments de capitaux en relation avec une transaction plus complexe qu'un financement classique. Il implique fréquemment un accord de transfert de risques entre les différentes parties à la transaction.

La titrisation constitue un exemple typique de financement structuré, dans lequel l'originateur souhaite sortir des créances de son bilan et des investisseurs acquerront indirectement ces créances à travers un véhicule dédié et disposeront d'un recours, en cas de défaut ou de changement de circonstances exclusivement sur les actifs détenus par le véhicule de titrisation. Par conséquent, la qualité des sûretés mises en place  joue un rôle déterminant dans une transaction de financement structuré. 

Par ailleurs, le financement structuré implique souvent un "rehaussement de crédit" (à travers l'octroi d'une garantie ou de toute autre sûreté ou la mise en place d'une subordination entre créanciers) et la volonté de protéger les investisseurs contre un risque de procédure collective affectant l'émetteur, afin que le produit souscrit par ces derniers leur offre un degré de sécurité supérieur à la seule note de crédit attribuée à l'émetteur sous-jacent. 

Les swaps (contrats d'échanges) sont souvent utilisés dans le cadre des émissions structurées afin d'assurer qu'une première partie reçoive d'une seconde partie, l'actif ou les flux financiers dont elle a besoin pour son activité, à charge pour elle d'offrir en contrepartie à l'autre partie l'actif ou les flux financiers dont cette dernière a elle-même besoin. Le swap sera étroitement lié à l'émission structurée, de sorte que si cette dernière est dénouée pour quelque raison que ce soit, le swap le sera également.

Le financement bancaire, tel que le financement à effet de levier, peut également inclure une structuration financière (par exemple la combinaison d'une dette bancaire et l'émission d'obligations à haut rendement). Le "tranching" (c'est-à-dire la division d'un prêt simple en différentes tranches correspondant à des niveaux de risque et de rémunération différents) peut également augmenter les chances de succès du placement d'un crédit d'un montant important accordé à un emprunteur. 

Les programmes d'émission de titres structurés (tels que les programmes MTN) peuvent impliquer une gamme de produits sous-jacents dérivés complexes et de fonds sous-jacents utilisant des obligations, des warrants ou certificats. Les plateformes de structuration, impliquant à nouveau la souscription d'obligations ou d'autres titres, peuvent recouvrir une variété d'instruments sous-jacents (prêts, actions et fonds). Les dérivés climatiques, titrisations d'obligations catastrophe et contrats de réassurance avec couverture de risques sont d'autres exemples de financements structurés.

Le cadre réglementaire des financements structurés est complexe et la structuration est souvent soumise à des considérations fiscales importantes. Par ailleurs, les régulateurs ont tendance à restreindre le marché du financement structuré en raison des risques potentiels, notamment à l'égard des investisseurs les moins avertis.